Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

la malle aux costumes

Le meilleur déguisement du monde

Publié le par Froutt²

Si je devais désigner le déguisement idéal, ce serait lui. Ou plutôt elle: la cape. Héros et héroïne, prince et princesse, chevalier et guerrière, elfe, fée ou lutin, mage et sorcière... il suffit d'une simple cape et tous ces personnages peuvent prendre vie. Portée différemment, elle devient jupe, robe, tunique... Elle va à tout le monde, des petits aux adultes, et s'adapte à toutes les morphologies. Une poignée de capes dans différentes couleurs, et le tour est joué.

Le meilleur déguisement du monde

Je vous propose cette petite cape toute simple, facile à coudre, avec seulement 1 mètre de tissu (ou un vieux drap troué, des voilages usés, des restes d'un précédent projet...). C'est rapide à faire, même pour les perfectionnistes qui font leurs assemblages par coutures anglaises et aiment les ourlets doubles bien réguliers.

Gros plan sur les coutures et sur le lien au col

Gros plan sur les coutures et sur le lien au col

Pour coudre cette cape, rien de plus simple. Imprimez les pièces de patron qui se trouvent à la fin de cet article et disposez-les dans l'ordre des chiffres et des lettres repères, comme dans la photo ci-dessous. Coupez les bordures des différentes feuilles sur les traits gris (verticaux et horizontaux, à 1 cm du bord de chaque feuille en principe) et scotchez les morceaux ensemble. Vous pouvez alors soit reporter chaque tracé sur du papier patron, ou découper le tracé rouge, puis imprimer / assembler une nouvelle fois le fichier pour couper le tracé bleu.

Le positionnement des pièces, et les deux morceaux coupés dans du papier patron
Le positionnement des pièces, et les deux morceaux coupés dans du papier patron

Le positionnement des pièces, et les deux morceaux coupés dans du papier patron

Positionnez vos pièces de patron sur votre tissu. Le dos (tracé rouge) se coupe en double sur le pli. Les deux pièces de devant (tracé bleu) se coupent en vis-à-vis. Coupez également une bande d'environ 115 cm par 6 cm, qui servira de col et d'attache. Sur une de mes capes, il ne me restait pas une longueur suffisante; j'ai donc coupé et assemblé deux morceaux de 60 cm. Vous pouvez aussi utiliser un morceau de biais de 115 cm.

Assemblez les côtés du dos avec les côtés des devants (couture simple et surfil, ou couture anglaise, ou couture à la surjeteuse).

Ourlez le bas de la cape, puis les bords devant.

Pliez la bande de col en deux, et rabattez les bords francs vers la pliure au centre. Positionnez le col de la cape de long de cette pliure centrale et piquez les bords du lien. Et voilà, c'est terminé!

Le meilleur déguisement du mondeLe meilleur déguisement du monde
Le meilleur déguisement du mondeLe meilleur déguisement du monde
Le meilleur déguisement du mondeLe meilleur déguisement du mondeLe meilleur déguisement du monde

Bonne couture!

Publié dans La malle aux costumes

Partager cet article
Repost0

Projet Black Clover

Publié le par Froutt²

A force de coudre des costumes et des déguisements, il était inévitable que le virus du cosplay finisse par m’atteindre. Enfin, nous atteindre, ma fille et moi. Voici donc notre projet pour la prochaine édition de Paris Manga, créé à partir des personnages de Black Clover de Yuki Tabata. Un univers où évoluent des personnages féminins puissants, qui ne sont pas de simples faire-valoir et qui ne se promènent pas (exclusivement et/ou tout le temps) en sous-vêtements ou tenues moulantes ultra sexy ; il y en a, bien sûr, mais il n’y a pas que ça.

Projet Black Clover

Je vais garder un peu le secret sur nos futures identités pour l’instant. Mademoiselle sera une membre du Taureau Noir, et j’incarnerai une puissante mage. Nous avons déjà les perruques qu’il nous faudra coiffer (une première…), restent les costumes et les accessoires. La tenue de la miss devra être réalisée de A à Z, chaussures comprises ; elle se charge de son grimoire. Pour la mienne, tout dépendra du temps qu’il me restera avant la convention, mais je sais déjà que dans le pire des cas je pourrai utiliser des vêtements de mon placard et ajouter une cape et une veste simple.

Commençons par la partie la plus emblématique de la tenue des chevaliers-mages du Taureau Noir : la cape. Et plus précisément, l’écusson du Taureau Noir.

Projet Black Clover

Je détaillerai dans un prochain post la construction de la cape. Pour l’heure, je me contenterai de dire que j’ai trouvé au fond d’une armoire un vieux dessus de lit mordoré, vestige des années 80 et des goûts… contestables de cette période. Cette vieille chose oubliée m’a été très utile pour tracer le patron de la cape et faire des essais. Mais surtout, sa couleur, ses reflets satinés se sont avérés parfaits pour le projet. C’est doré mais pas ostentatoire, légèrement brillant mais pas clinquant, bref exactement ce que je recherchais. Dans mon esprit, le capitaine Yami est plutôt du genre à choisir quelque chose de pratique et solide, pas du tape-à-l’œil. Je l’imagine bien avoir acheté un lot de capes au moment de la création de sa compagnie et l’avoir stocké dans un coin ; même neuves, je doute que ces capes soient encore flamboyantes…

Le hasard et la légère tendance familiale au ça peut toujours servir m’ont donc permis de mettre la main sur le tissu idéal. C’est ce tissu qui bordera la cape, et qui sert de fond à l’écusson du Taureau Noir.

Pour réaliser l'écusson, rien de plus simple :

  • copier le motif sur internet en prenant soin de l’ajuster à la taille voulue (ici, 12,5 cm)
  • reporter sur le tissu
  • broder les aplats au passé empiétant avec un brin de mouliné noir
  • éventuellement, fignoler les contours avec un point de tige en un brin
  • broder les différentes lignes au point de tige en 2 brins
  • finir par un point de feston tout autour.

Et en images, le film de la réalisation de l'écusson. Alors oui, ce n'est pas exactement symétrique; je n'ai pas fait attention en reportant le dessin sur le tissu, la copie du motif n'était pas ultra précise et le report l'était encore moins. Sans compter les petits ajustements de broderie en cours de route. Si on demande, je répondrai que c'est volontaire et dans l'esprit du Taureau Noir!

Premiers points, avec les 6 brins de la première coupe de mouliné

Premiers points, avec les 6 brins de la première coupe de mouliné

6 brins supplémentaires, on voit le premier oeil et j'ai retouché l'étoile

6 brins supplémentaires, on voit le premier oeil et j'ai retouché l'étoile

Troisième aiguillée, le bas du crâne se dessine

Troisième aiguillée, le bas du crâne se dessine

Encore 6 brins et le crâne est presque complet

Encore 6 brins et le crâne est presque complet

Cinquième aiguillée. Belle avancée, mais il va vraiment falloir que je fasse quelque chose pour ce problème de symétrie qui me pique les yeux

Cinquième aiguillée. Belle avancée, mais il va vraiment falloir que je fasse quelque chose pour ce problème de symétrie qui me pique les yeux

Et une première corne! J'ai également noté au crayon quelques endroits à retoucher.

Et une première corne! J'ai également noté au crayon quelques endroits à retoucher.

Crâne terminé, retouches effectuées, j'attaque le point de tige.

Crâne terminé, retouches effectuées, j'attaque le point de tige.

Avec les point de tige, une ligne simple et une ligne double pour l'extérieur
Avec les point de tige, une ligne simple et une ligne double pour l'extérieur

Avec les point de tige, une ligne simple et une ligne double pour l'extérieur

Découpage du tissu autour du motif... un peu trop étroit. DIfficile de broder mon point de feston directement, j'essaie de rabattre le surplus (qui s'effiloche...) vers l'arrière
Découpage du tissu autour du motif... un peu trop étroit. DIfficile de broder mon point de feston directement, j'essaie de rabattre le surplus (qui s'effiloche...) vers l'arrière

Découpage du tissu autour du motif... un peu trop étroit. DIfficile de broder mon point de feston directement, j'essaie de rabattre le surplus (qui s'effiloche...) vers l'arrière

Publié dans La malle aux costumes

Partager cet article
Repost0

Vive le cirque!

Publié le par Froutt²

Le cirque, encore et toujours! Le cirque est une des grandes passions de Mademoiselle; elle a tout de suite accroché, dès son premier cours... il y a plus de 10 ans maintenant. Comme les circassiennes grandissent, il leur faut de nouvelles tenues, pour les spectacles de fin d'année ou tout simplement pour se déguiser.

Vive le cirque!

Comme sa toute première robe de cirque, cette tenue est une déclinaison du modèle "Cyclamen" de l'ouvrage "Contes de fées intemporels" d'Astrid le Provost. J'ai modifié le patron du bustier pour l'agrandir, Mademoiselle ne portant plus de 10 ans (la plus grande taille du livre) depuis un moment.

L'idée était de créer une tenue assortie aux jolies chaussures de clown offertes pour un anniversaire il y a bien longtemps (l'avantage de ces chaussures étant de pouvoir être portées du 32 au 38). D'où le choix des couleurs et des motifs. La base de la robe est réalisée dans un coton jaune tout simple, avec deux épaisseurs de tulle rigide rouge en guise de jupon, et les détails ont été rapportés en coton rouge. la partie bustier est également doublée en coton jaune.

Vive le cirque!

La jupe est agrémentée de bandes rouges cousues de loin en loin. Pour mettre ces bandes en valeur, j'ai formé des plis à la taille, plutôt que de froncer comme sur le modèle d'origine.

Sur le bustier, j'ai placé des étoiles rouges. Elles sont fixées au thermocollant double face, puis rebrodées à la main pour plus de netteté et de brillance.

Vive le cirque!

La broderie est réalisée en fil "Metallisés tressés n°4" du Ver à Soie, coloris n°003. Les métallisés de cette marque sont fantastiques: coloris superbes, faciles à travailler et qui ne partent pas en vrille comme d'autres marques très connues. J'ai brodé deux fines lignes au point de tige, l'une légèrement à l'intérieur de chaque étoile et l'autre juste à l'extérieur. Puis j'ai rebrodé les deux lignes ensemble d'un point de surjet, ce qui donne un joli cordonnet net et fin.

Publié dans La malle aux costumes

Partager cet article
Repost0

Une robe de Reine

Publié le par Froutt²

Voici une nouvelle version du modèle "Cyclamen" tiré des "Contes de Fées intemporels" d'Astrid le Provost chez Flammarion, déjà réalisé en version plus courte pour une tenue de cirque et une robe de fée des fleurs.

Une robe de Reine

Une version royale, avec un bustier en velours rouge entièrement doublé de taffetas rouge; la jupe et les manches sont en taffetas rouge brodé et pailleté. Le bustier a été (patiemment) rebrodé à la main de perles, posées le long de la taille et du col. Toutes les fournitures viennent de chez Buttinette.

La pose des perles à la taille a été longue et fastidieuse: je les ai fixées une par une, j'ai repassé un fil par groupe de plusieurs perles. Au final, il y a au moins 3 ou 4 fils qui passent dans chaque perle. Grâce à cette méthode, les perles tiennent bien, et si un fil lâche, les perles restent et je peux facilement réparer.

La robe est complétée par une cape en velours rouge doublée de taffetas, également tirée des Contes de Fées Intemporels (la cape du prince).

Publié dans La malle aux costumes

Partager cet article
Repost0

La piste aux étoiles

Publié le par Froutt²

Il était une fois une petite fille qui adorait se déguiser, à tel point que le moindre bout de drap devenait tout un monde. Curieusement, cette petite fille n'a jamais eu la présence d'esprit de demander des déguisements au Père Noël, mais dès qu'elle a su coudre, elle ne s'est pas privée pour bidouiller quelques bricoles.

Alors quand cette petite fille a grandi et eu une petite fille... elle n'a pas hésité! Et voici donc une tenue de Clownette - acrobate - artiste de cirque, confectionnée pour les 6 ans de Mademoiselle.

cirque

Cette petite robe volontairement très courte se porte avec un short en jersey noir tout simple. Le modèle est une déclinaison de la robe de princesse "Cyclamen" du formidable ouvrage "Contes de Fées intemporels" d'Astrid le Provost chez Flammarion. La robe est réalisée en satin de carnaval à étoiles, avec jupon en tulle rigide bordé d'un biais jaune, et le bustier est entièrement doublé de coton noir.
Le modèle est un peu délicat, à cause des pinces du bustier, mais reste simple dans l'ensemble. La principale difficulté tient à l'utilisation du satin de carnaval, matière glissante et fuyante s'il en est...

Ma petite artiste est en tout cas ravie, et a été particulièrement fière de porter sa tenue au spectacle de fin d'année de son cours de cirque.

Publié dans La malle aux costumes

Partager cet article
Repost0